Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

QUAND DONC LES TUNISIENS S’ÉVEILLERONT-ILS ? Moncef Bouchrara. Mai 2014

QUAND DONC LES TUNISIENS S’ÉVEILLERONT-ILS ? Moncef Bouchrara. Mai 2014
NDLR: Cet article a été publié par Moncef Bouchrara en mai 2014. Nous avons choisi de le repartager avec nos lecteurs parce que malgré les efforts fournis par certaines personnes de bonne volonté en Tunisie pour créer une latéralité citoyenne, cet appel reste d'actualité.

QUAND DONC LES TUNISIENS S’ÉVEILLERONT-ILS ?

Moncef Bouchrara (article publié en mai 2014)

Quand donc les Tunisiens s’éveilleront ils ?

Le jour où ils cesseront de jouer au modèle de société « 10 millions de Bourguibas et zéro citoyens » pour inventer un autre modèle, celui peut être, de « 10 millions de citoyens et zéro leader ». Quand ils cesseront de chercher ailleurs les modèles de société politique qu’ils doivent inventer, de toute façon. Quand ils cesseront de se chercher des guides ou de se reposer sur des élites ou soi disant élites pour y arriver. Ils se sont débarrassés de la dictature, quand ils ont senti qu’ils se dégoutaient eux mêmes. Quand ils ont réalisé que leur fuite en avant, dans le "Khobzisme" et dans « cette religion du réalisme et du court terme » où ils pensaient exceller, ne leur avait apporté finalement que l’esclavage et la honte de leur impuissance.
Pourquoi donc croire, qu’après accepté 3 ans de mascarades de la part de ce qu’ils pensaient être leurs élites, politiques ou économiques, ces tunisiens là , ne seraient pas capables enfin d’inventer une nouvelle société, plus en phase avec le 21 ieme siecle ?Seuls ceux qui sont éveillés peuvent rêver ensemble, autrement, chacun ronf
le tout seul.

Les éveilleurs des nations sont d’abord les poètes et les artistes et les personnes de bonne volonté. Les éclaireurs des civilisations sont les poètes et les artistes. Ces mêmes poètes et ces mêmes artistes sur qui l’on ironise quand tout semble aller bien, tels ces albatros, décrits par Baudelaire. L’histoire est pleine d’arguments en faveur de cette hypothèse et l’histoire de la Tunisie aussi.

Mes chers imaginatifs, poètes et artistes, reconnus ou modestes marginaux, mettez donc en route la machine à rêver, afin de nous donner à voir l’inouï, l’impossible ou l’incroyable.Mes chers poètes mettez donc en place le dispositif à espérer, à inventer le nouveau vivre en commun, celui qui émergera de tous ces bédouins de l’imaginaire, qu’ont toujours été les tunisiens. Il n’y a pas seulement 10 millions d’entrepreneurs en Tunisie, mais 10 millions d’ingénieux, capables de s’émanciper de leurs vieux modèles , de créer et résoudre non seulement les problèmes matériels, mais aussi et surtout les problèmes de cohabitation. Les tunisiens savent-ils qu’ils ont souvent réussi à résoudre dans l’informalité dénoncée comme « illégale » par les bureaucraties, des défis que les autres peuples n’ont pas pu venir à bout. Les tunisiens savent-ils qu’ils sont riches d’une spontanéité créatrice qui réussit là où la meilleure planification échoue ? Poètes, mes chers poètes, réveillez la flamme du désir d’avenir des tunisiens, tendez leur le miroir qui reflète leurs capacités intrinsèques à chacun et à tous dans leur longue culture de la «EL ICHRA », un concept qui n’existe pas dans beaucoup de civilisations dites modernes. Mes Chers Maîtres, Mes Chers Cheikhs de la MUACHARAH, du savoir vivre longtemps ensemble, soufflez donc à nouveau sur les braises de la civilité et de la citoyenneté tunisiennes.

Moncef Bouchrara 2 mai 2014

@copyright 2015. Le Journal d’un Groupe Citoyen Tunisien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article