Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK

UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK

DES JOURS NORMAUX D’UNE CITOYENNE QUI REVE ET ESPERE

1 novembre 2015

Pourquoi sommes-nous devenus si indifférents à tout ce qui est humain ou est-ce moi qui m'en rends compte aujourd'hui ?... Doit-on calculer tout en monnaie sonnante et trébuchante ? Que nous arrive-t-il ? Sommes-nous inhumains à ce point ? Chaque jour une nouvelle histoire vient me briser le cœur et réduire mes rêves en poussière. Chaque jour, je me réveille avec plein d'idées , de projets , d'envies ... Chaque jour, je me heurte à des histoires pareilles et je sens cette petite boule au fond de l'estomac qui fait mal sans raison apparente et je me dit que peine perdue est d'essayer ... Et pourtant, chaque jour je me réveille avec le même rêve , le même espoir et la même volonté ... Cela s'appelle l'optimisme, mais cela aussi a une autre explication pour moi . Allah dans sa grande générosité, son grand amour peut faire des miracles à ceux qui y croient et moi j'y crois. Ne perdons jamais espoir malgré tout

4 novembre 2015

Il y a quelques jours, je suis passée par une période descendante, je me sentais déprimée, je me disais que ce pays est foutu à cause de ces querelles de palais. Hier encore j'ai eu la même sensation en regardant mon fils ne plus aller s’entraîner alors qu'il adore le basket car l’entraîneur est une personne qui ne sait pas parler aux jeunes et fait tout pour les rabaisser. Et puis aujourd'hui je tombe sur ce monsieur qui fait un don conséquent à des démunis. Et là mon dieu que du bonheur ! Le tunisien est un être exceptionnel et ce pays ne sera pas détruit par des politicards aux ambitions démesurées car il y a des gens au cœur gros comme ça ... Que du bon pour ce pays, je repars confiante !

UN JOUR EXCEPTIONNEL

UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK

celui de l’action citoyenne « un arbre, un citoyen » combinée à l’action citoyenne « Dénonçons les écoles à environnement sale et nettoyons les » du groupe citoyen « on a été embêté pour vous «

8 novembre 2015

Une journée riche en émotions, en rencontres ... Une journée de plus consacrée à ma Tunisie et j'en suis fière. J'ai pu grâce à cela rencontrer des gens formidables que je n'aurais pas pu connaitre dans d'autres circonstances. J'ai pu partager la joie d’enfants, le dévouement d'adultes. J'ai pu aussi voir un paysage métamorphosé, grâce à l'effort conjugué de plusieurs "citoyens responsables " ... La Tunisie est le pays du "possible " malgré tout ... Yes We can. We have just to believe it

APRES L’ASSASSINAT ATROCE DU JEUNE BERGER MABROUK SOLTANI ET DE L'ATTENTAT DE L'AVENUE MOHAMED V

UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK

16 novembre 2015

Pourquoi ? Je n'arrête pas de me poser la même question. Pourquoi ? Pourquoi est-ce arrivé ? Pourquoi lui ? Pourquoi de cette manière atroce ? Pourquoi ? J’ai encore le regard, les paroles, le courage de son cousin qui me culpabilisent, me donnent envie de me cacher tellement j'ai honte, honte de vivre dans le même pays et ignorer tout de sa misère, de son malheur. Où est l'humain en nous ? J'ai honte de rester là, devant mon clavier, à me lamenter alors qu'eux ont accepté leur quotidien miséreux. J'ai honte oui, j'ai honte et j'ai mal ... Ce soir ma peine est immense et ma douleur m’oppresse.

17 novembre 2015

Nessim Soltani est le jeune cousin de Mabrouk Soltani, le jeune berger tué sauvagement par une meute de loups, des inhumains, des barbares. Nassim Soltani n'a pas terminé ses études, il n'a pas fait de politique, il n'a pas lu de livres, il n'a pas participé à des sit-in ou des marches de protestation. Nessim Soltani vivait tranquillement dans sa montagne, travaillait pour nourrir sa famille, à vingt ans il n'a aucun avenir et pourtant hier, il a pu grâce à des mots simples sans arrogance, sans cris ... des mots du cœur nous émouvoir aux larmes. Il a éveillé en chacun de nous ce qu'il y a de plus humain, il nous a " craché " à la figure ce que nous essayons d’oublier, d’occulter, ce que nous avons tendance à ignorer aussi, il a su dévoiler en nous notre égoïsme, notre suffisance. Nessim Soltani devrait être une source à réflexion pour nos politiques. Qu'avons-nous fait pour eux ? Que devrons-nous faire pour eux, pour que ces gens qui souffrent en silence aient leur revanche sur la vie ? Vous, messieurs qui vous vous entretuez pour le pouvoir, pour l'argent qu'avez-vous à répondre à Nessim Soltani ? A la mére de Mabrouk ? Aux milliers de Nessim Soltani, les fières âmes de ce pays ? Hier et encore aujourd'hui, demain aussi, chaque jour que dieu créera je me battrais pour des gens comme lui. Je ne pourrais jamais oublier ce regard, cette douleur, ce discours ... Je m’accuse, je nous accuse et j'ai honte, oui, honte de vivre dans un pays où ce genre d'atrocités existe ... Mal, très mal...

26 novembre 2015

La maman du terroriste qui a fait sauter le bus a affirmé que son fils lui a dit qu'il allait commettre un acte terroriste deux jours à l'avance. J'espère qu'elle est contente aujourd’hui, son fils est mort et on s'en fout royalement mais il a laissé des familles éplorées, des enfants orphelins, des veuves, des parents meurtris par la douleur. Elle n'en a parlé à personne alors qu'elle savait, elle savait ... si la vie de son fils n'avait aucune valeur, celle des autres en avait. Même si la loi sur le terrorisme ne la condamne pas, la loi pénale le fait et elle devrait répondre de ça. Tout parent qui tait une information pareille, tout parent qui ne dénonce pas son enfant alors qu'il savait (et ils le savent tous car un changement de comportement ne peut jamais passer inaperçu), est aussi complice de terrorisme. Même si c'est douloureux de dénoncer son propre enfant, il est plus douloureux de tuer des gens innocents par un simple " silence ", par " amour " Mais c’est un amour malsain, car il permet de détruire les autres. Je voudrais que cette femme, cette maman qui n'a rien dit rencontre les familles des victimes, je voudrais qu'elle voit les victimes de second degré de son fis et vive avec ça sur la conscience jusqu'à la fin de ses jours, enfin si elle a une conscience ... Quel gâchis !

UN JOUR D’ESPOIR

UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK
UN MOIS DE NOVEMBRE TRES PARTICULIER : JOURNAL D’UNE PATRIOTE, MONIA MELLAH KCHOUK

Le jour de l’action citoyenne mensuelle « je nettoie ma rue et je la maintiens propre » du groupe citoyen « on a été embêté pour vous »

30 novembre 2015

Certains parlent insécurité dans ce pays, Certains parlent incivisme dans ce pays, certains parlent chômage, pauvreté, misère, malheur, tristesse, vie chère. Certains parlent de terrorisme , banditisme , contrebande , échec ... Mais rares sont ceux qui parlent d'actions , d'espoir, de travail , de solidarité , de don , d'art , de société civile , de projets ... Nous avons toujours tendance à voir la moitié vide du verre , nous avons tendance à regarder le doigt pointé plutôt que de regarder l'objet , nous avons tendance à parler des endroits sales plutôt que d'essayer de les nettoyer , nous avons tendance à nous plaindre que certains produits soient chers alors qu'il est plus simple de les boycotter ... Nous passons notre vie à nous lamenter alors qu'il faudrait essayer de nous corriger , rien n'est le fruit du hasard car nous sommes ce que nous préparons , ce que nous véhiculons , ce que nous choisissons ... En somme, la solution est en nous , nous avons le choix entre essayer de profiter de chaque moment qui nous est offert dans n'importe quel contexte et en sortir ce qu'il y a de meilleur malgré tout ou nous terrer comme des rats par peur par défaitisme. Moi j'ai choisi mon chemin ce n'est pas le plus facile mais au moins c'est mon choix.

Signé : Monia Mellah Kchouk

NDLR : Monia Mellah Kchouk est une femme de toutes les luttes justes. Elle est un des administrateurs du Groupe Citoyen « On a été embêté pour vous ». Cet article retrace son vécu partagé sur les réseaux sociaux de ce terrible mois de novembre où la Tunisie a été de nouveau frappée par le terrorisme. Elle sera parmi ceux qui lanceront la campagne du port du brassard blanc, en hommage aux victimes du terrorisme dans le monde.

@ copyright 16 Décembre 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article