Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

Je me porte en faux contre les appels aux manifestations anti-terroristes lancés par les partis au pouvoir. Mais où avez-vous la tête? par Neziha Gouider-Khouja

Je me porte en faux contre les appels aux manifestations anti-terroristes lancés par les partis au pouvoir. Mais où avez-vous la tête? par Neziha Gouider-Khouja

TROP C'EST TROP!

Alors que la douleur tient nos coeurs entre ses terribles tenailles, on devrait, en haut lieu, nous laisser la cuver et souffrir tranquilles, on devrait, en haut lieu, nous laisser concentrer nos énergies sur ce qui nous attend et comment l'affronter à mains nues, à coeur nu, à corps perdu. Nous attendent peut-être les têtes coupées, les mains coupées, nos filles de 7 ans mariées de force, nos livres brûlés, nos musées détruits, nos monuments dynamités, nos universités fermées au savoir et tant d'autres choses qui nous hantent.

Eh bien, non, le "haut lieu" en a décidé autrement: pendant que nous essayons de rester debout malgré la lourde menace, pendant que malgré la menace, nous nettoyons nos rues, défendons nos trottoirs, militons contre l'éventration de nos espaces verts, le tout sans autre moyen que l'amour du pays et la volonté de survivre, dignement, alors que des citoyens seuls ou en Associations essaient de pourvoir aux besoins des démunis et des laissés-pour-compte, nos pantins politiques jouent au Hollande fédérateur de l'après Charlie.

As-t-on jamais vu des partis au pouvoir manifester contre une plaie qu'ils sont sensés combattre? As-t-on vu responsables descendre dans la rue montrer au peuple qu'ils compatissent à la lourde peine qu'ils n'ont pas réussi à juguler ni à prévenir ?

Jusqu'où ira la mascarade?

Jusqu'où pensent-ils qu'ils peuvent se jouer de l'intelligence collective?

Nous trouvons déjà intolérable que vous n'ayez pas pu faire ramasser les ordures de tous types, au propre et au figuré, sous les quelles croule le pays.

Nous trouvons déjà intolérable que vous soyez incapables de faire appliquer les lois les plus simples comme celles du code de la route ou de l'urbanisme le plus basique.

Nous trouvons déjà intolérable que vous viviez dans un monde parallèle à celui du citoyen, où vous êtes peut être les seuls à être au fait des grands secrets d'état , des grands dossiers de l'état, autant de choses qui semblent vous faire agir et décider de nos destinées de façon irréelle et irréaliste et surtout incompréhensible pour nous citoyens.

Vous attendez vous à ce que nous trouvions tolérable que vous descendiez dans la rue manifester en plein état d'urgence? Vous attendez vous à ce que nous trouvions accessible à notre " petite" intelligence de citoyens l'exemple déplorable que vous donnez du non-respect des lois constitutionnelles?

Arrêtez de poser du sparadrap là où le pays a besoin d'une chirurgie

Messieurs et Mesdames, réveillez vous, les manif à la "Hollande fédérateur de l'après Charlie" se sont passées en France, un pays stable et relativement prospère où les forces de sécurité ne sont pas sur les dents et sur les rotules depuis 5 ans . Ayez pitié de ces hommes qui meurent pour le pays, ayez pitié de ces hommes que j'ai côtoyés pendant une semaine au camp de Choucha en février 2011 et que j'ai vu agir, et dont j'ai vu le grand dévouement malgré le grand dénuement, du simple soldat au plus haut des gradés. Je leur voue depuis une admiration sans bornes et un respect sans limites et me sens un des leurs: un soldat parmi les soldats. Est-ce bien le moment des les surcharger avec votre propre sécurité et celle de ceux qui vont vous suivre dans votre démonstration d'impuissance infantile?

Quand allez vous enfin vous éveiller aux vrais problèmes et aux vraies solutions?

Jusqu'à quand allez vous continuer à faire semblant de poser du sparadrap de mauvaise qualité et de mauvais goût là où le pays a besoin d'une chirurgie radicale?

TROP C'EST TROP!

Neziha Gouider- Khouja

7 mars 2016

@copyright Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article