Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

Le clou des JCC ne sont pas les stars...mais des élèves d'El Ouardia! Pr Neziha Gouider-Khouja

Le clou des JCC ne sont pas les stars...mais des élèves d'El Ouardia! Pr Neziha Gouider-Khouja

Le clou des JCC ne sont pas les stars...mais 7 élèves d'El Ouardia, "paparazzi" pour la bonne cause!

Pr Neziha Gouider-Khouja

L'aventure est rocambolesque!  

L'histoire est juste bluffante: celle de la détermination, de l'entreprenariat social, du désir d'un formateur et de ses élèves d'aller plus loin dans la transmission d'une certaine culture dépassant le cadre scolaire.

Son nom est Arbi Ben Aballah. Les élèves s'appellent : Yassine, Jilani, Hazem, Achraf, Yasmine, Mohamed Aziz et un autre Hazem, tous en classe de 6 ème C, à l'école Izdihar d'El Ouardia. 

Lui a 46 ans. Il est formateur en anglais dans une école professionnelle. Il est surtout parent d'élève à l'école El Izdihar et s'implique depuis toujours dans l'école de ses enfants.

Les préparatifs du rêve

Deux jours avant l'ouverture des JCC, Arbi, qui est un Brave de OAEEPV ( vous vous rappelez, un des héros de l'aventure décrite dans l'article publié ici-même, l'Autre Kasserine http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/2016/09/l-autre-kasserine-celle-qu-on-ne-veut-pas-nous-montrer-pr-neziha-gouider-khouja.html), contacte les autres Braves pour demander si nous pouvons l'aider à réaliser un rêve de ses élèves: être autorisés à accéder au tapis rouge lors de l'Ouverture des JCC. Pour un but très précis: faire les journalistes en herbe et interviewer les invités sur les métiers du cinéma, en français. Les objectifs éducatifs sont multiples nous explique-t-il et principalement: apprendre et se cultiver autrement sur à la fois le cinéma et la langue française. 

Le temps est très court pour l'aider à obtenir des autorisations. Et tous les Braves en sont désolés. On promet d'aider pour la Clôture. Ça nous donne une semaine pour trouver un ami qui connait un ami qui lui-même connait un ami qui connait le directeur des JCC ou le ministre de la Culture ou le ministre de l'Education. On demande à Arbi de reporter son projet.

C'était compter sans la détermination de Arbi et de ses élèves.

Voilà plusieurs jours que lui et les autres bénévoles préparent les sept "paparazzi en herbe" à leur rêve:  répéter leurs questions, en bon français, apprendre un nouveau vocabulaire, faire connaissance avec les métiers du cinéma...Pendant les répétitions, qui se font entre 17h et 19h, le directeur, très enthousiaste et collaboratif,  Mr Hamed Chartaoui, reste dans son bureau à les attendre finir la préparation de leur rêve, en dehors de ses horaires de travail et pendant son jour de congé.

Et nous découvrons comme tout le monde qu'ils l'ont FAIT! Voici ce qu'ils ont réussi seuls, sans pistons, sans appuis haut placés: 

Si Arbi raconte: " Les enfants étaient si déçus et si déterminés à essayer par eux-mêmes que nous avons décidé , les adultes ( moi et quelques parents ) à y aller et tenter notre chance, seuls. Nous sommes allés en taxi . Personne n'a de voiture. Une fois sur place, personne ne voulait prendre la décision de nous laisser entrer. Pourtant on a bien expliqué l'objectif. Pourtant les enfants ne demandaient que l'accès au tapis rouge pour interviewer les invités de différents métiers liés au cinéma. Chacun demandait à son supérieur qui disait : non, on en peut pas les laisser entrer. Un agent a fini par prendre pitié des enfants très déçus et nous a dit:  on peut en faire entrer un pas plus. Alors on a fait un 'chilaformi' ( vous connaissez le mot? ) . Ce qui est formidable c'est qu'ils ont accepté ce tirage au sort. Wallah aucune contestation. De son coté, Yassine est allé tout seul demander à l'agent de le laisser entrer . Ce dernier a accepté. C'était un signe de courage et de détermination de la part de Yassine"

Nous laissons le lecteur découvrir à travers les vidéos de Arbi et des parents, l'exploit de ces élèves. 

Pourquoi fait-il tout cela ce citoyen? Et que pouvons-nous faire pour lui et ses élèves rêveurs? 

Maintenant que la leçon nous est faite avec maestria, nous avons une semaine pour trouver un ami qui connait un ami qui lui-même connait un ami qui connait le directeur des JCC ou le ministre de la Culture ou le ministre de l'Education, ils ont des tas de questions qu'ils n'ont pas posées nos jeunes rêveurs!!!!

Pour expliquer son entreprise sociale (qu'il a commencé seul mais qu'il mène maintenant avec le directeur de l'école, les enseignants, les autres parents et quatre de ses stagiaires en formation professionnelle, Wael, Wassim, Mohamed et Cyrine),  Arbi Ben Abdallah dit: " Avec mes actions à l'école j'essaie de changer la perception de l'apprentissage scolaire, de détecter et cultiver les talents chez les élèves et d'enseigner d'une manière alternative". 

Il se trouve que le jour même de cet exploit, un des admins de OAEEPV et un des hommes qui ont beaucoup apporté à la construction de la culture citoyenne dans ce groupe, Moncef Bouchrara, par un effet de télépathie avec son groupe, publie cette citation de Franz Kafka sur sa page : 

EN CROYANT PASSIONNÉMENT EN UNE CHOSE QUI N’EXISTE PAS ENCORE, ON LA CRÉE…..L’INEXISTANT EST QUELQUE CHOSE QUE L’ON N’A PAS SUFFISAMMENT DÉSIRÉ

Nous lui empruntons donc cette citation qui tombe à pic: oui, Arbi et ses amis, et ses élèves ont réalisé le tour de force de "créer ce qui n'existe pas en y croyant passionnément". 

C'est ainsi que les nations se construisent. 

C'est ainsi et pas autrement que nous pouvons contribuer à offrir à notre peuple une autre image de lui-même faite de rêve, de courage, d'entreprise sociale, de détermination, de larges possibilités avec une frugalité de moyens parfois déconcertante. 

Pr Neziha Gouider-Khouja, 30 Octobre 2016

@copyright Le Blog des Embêtés (Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien) Octobre 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ali 02/11/2016 23:07

https://www.facebook.com/922709701149948/videos/1155564631197786/
matbadel el 3a9liya ki yet7at weld moudir wela weld mo3alem fil wejha mais les autres élèves mchew m3a el 3a9liya. bon tfarjou fil video w o7kmou yetnssa wlayed kima hedha ?

Le Blog des Embêtés 08/11/2016 05:37

Bonjour si ali. le lien de la vidéo ne s'ouvre pas