Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

Non, Monsieur le Président, Non et mille fois Non. Me Monia Mellah Kchouk

Non, Monsieur le Président, Non et mille fois Non. Me Monia Mellah Kchouk
Non, Monsieur le Président, Non et mille fois Non. Me Monia Mellah Kchouk

Monsieur le Président  de la République, un juriste et de surcroît un avocat,  un politicien, un ex-ministre des Affaires Etrangères, qui a fait de la diabolisation des Islamistes, son cheval de bataille lors de sa campagne électorale , qui a promis de démasquer les meurtriers de Chokri Belaid, qui a fait miroiter un avenir meilleur pour ce pays avec un parti qui selon lui, a su réunir tous les démocrates et tous les attachés à ce pays et à sa souveraineté; Monsieur le Président donc,  nous parle aujourd'hui d'un référendum concernant le retour des " TERRORISTES " des " CRIMINELS " qui ont mis à feu et à sang des pays avec qui nous n'avons jamais eu de problèmes. Ces personnes dont il nous questionne sur le retour,  sont fières de leurs crimes , de leurs méfaits , revendiquent les attaques terroristes  et sont considérées comme les plus violentes , les plus meurtrières , les plus sanguinaires ...

Ces gens-là ont quitté le pays pour aller détruire d'autres pays, tuer leurs habitants, piller leurs richesses, détruire leur histoire, et peut être au passage violer leurs filles et leurs femmes, au nom d'un Islam que je ne connais pas. Ils ont choisi de le faire , ils sont partis en catimini moyennant "espèces sonnantes et trébuchantes". Ils ont fait leur choix. ils ne sont pas venus me demander mon avis ou le vôtre .

Ils sont partis en tant que MERCENAIRES et se pavanent devant les caméras, promettant de mettre le pays à feu et à sang , ils ont laissé femmes , enfants , mères et pères meurtris. "Ils ont été endoctrinés" dites vous, mais moi,  je m'en fous, ils ont fait LEUR CHOIX, ils ont choisi LEUR VOIE et moi je refuse que l'on vienne aujourd'hui dans une situation qui frôle le ridicule, demander l'avis du peuple sur une chose à laquelle il a été étranger.  

NON! JE REFUSE, aujourd'hui, l'idée même de penser à leur éventuel retour. Je refuse également d'oublier leurs crimes. Monsieur le juriste , comment acceptez-vous de lâcher ces gens dans la nature alors qu'ils sont passibles de peines sévères pour avoir perpétré des crimes contre l'Humanité que même la Cour Internationale  de la Haye peut juger tellement c'est atroce , tellement c'est inhumain ?

Comment peut on accepter le retour parmi nous de gens qui ont déjà " goûté" au sang , au meurtre , qui n'ont aucune appartenance à ce pays , qui voient en nous des mécréants ?

Comment voulez vous que ce pays les accueille alors qu'ils en constituent la tare , la honte , le déni de tout ?

NON! JE REFUSE, et fortement, pour ce pays que j'aime tant , pour ma famille , pour mes enfants , pour ce peuple , pour les personnes qui essayent de rester debout pour ce pays alors qu'ils sont saignés par des lois presque inhumaines dictées par des lobbies étrangers ...

Comment voulez vous que je puisse vivre en harmonie avec moi-même, avec mon entourage, en sachant qu'à tout moment ces MONSTRES risquent de faire sauter un supermarché , une école , une mosquée ... voyant en cela un Djihad pouvant les mener au paradis ?

Comment peut-on accepter de trahir son pays ainsi ?

NON! JE REFUSE qu'ils reviennent ou si c'est le cas qu'ils crèvent dans une prison au fin fond du Sahara , qu'ils travaillent dans des zones reculés loin de tout à expier leurs pêchés envers les HOMMES et LES FEMMES dont ils ont tout pris.

NON! JE REFUSE de les côtoyer dans ma vie de tous les jours. Je refuse de les voir, d'imaginer ce qu'ils ont pu faire ou risquent encore de faire. Je ne suis pas habilitée à leur pardonner, c'est une affaire entre eux et Allah mais une chose est sûre: NON NON et NON au retour des terroristes en Tunisie et j'espère que Bachar nous épargnera leur retour en appliquant la loi de son pays à l'encontre de ceux qui ont participé à le détruire.

Et ceux qui me parleront des droits de l'hommes, allez l'expliquer d'abord aux orphelins syriens , aux réfugiés syriens , aux veuves syriennes aux femmes et jeunes filles syriennes violées , aux Yazidis vendues dans les marchés en tant que marchandise ...

Qu'ont ils de commun avec ce pays: RIEN , NADA , NIENTE , NOTHING ... Ce sont des bombes à retardement qui viendront allumer des bombes dormantes vivant parmi nous et qui verront en ce retour l'occasion de sortir ce qu'ils ont de plus mauvais.

Vous aimez ce pays , vous nous avez soulés avec des milliards de dons , de projets grandioses , de bel avenir pour nos enfants, alors vous nous avez leurrés, car maintenant au revoir ou plutôt adieu à toutes ces promesses. Au point où j'en suis,  je m'en fous aussi car je me sens seule , je ne sens pas que mon gouvernement me soutient ou se soucie de mon bien-être ou celui de ma famille. Je bataille, comme plusieurs d'entre nous, SEULE ... Wallahi, vous nous dégoûtez de jour en jour.  

Malgré cela, nous resterons debout pour ce pays , rien que pour ce pays ,car les gouvernements passent et le pays reste ...

TAHYA TOUNES et NON AU RETOUR DES TERRORISTES !

Me Monia Mellah Kchouk 

11 Décembre 2016

@copyright 2016 Le Blog des Embêtés ( Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rose 11/12/2016 13:48

Absolument d'accord avec vous. NON au retour des terroristes:!