Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...

4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ... Dr Emna Gouider Belhajali















Le 29-03-2016, je reçois un appel téléphonique m'avisant que j'ai un colis à la poste à retirer au centre de tri, et on me donne la référence, j'étais agréablement surprise par cet appel. Je me suis dit les services s'améliorent en Tunisie.....Le 30-03-2016 à 14:00 je me pointe audit centre de tri. Je cavale entre différents bureaux et guichets... Entre temps je constate la saleté sur les lieux et en particulier au sol...je prends quelques photos avec mon smartphone...Bref... On me demande de payer 10DT de frais de douane, ce que je conteste, ce colis m'étant adressé d'ordinaire par la voie normale, et étant destiné à un usage professionnel dans une institution publique... Je demandais des explications... On m'adresse à un nième bureau où sans trop demander de détails on me met exempté des droits de douane avec un cachet... Bref, puis on exige 3 DT de frais pour la poste pour avoir conservé le colis??? C'est pas le rôle de la poste? Bref j'ai fini par arrêter de rouspéter....je paie les 3DT et décide de reprendre une dernière photo du sol avec les saletés .... Je quitte les lieux ... Et tout d'un coup surgit un monsieur, vêtu d'une chemise blanche et un pantalon noir, très probablement un employé en me criant après "eh madame !! Vous avez pris des photos?! Vous n'avez pas le droit! Donnez moi votre téléphone " (je ne pense pas qu'il m'aurait vouvoyée s'il parlait français... Vu le ton agressif et intimidant...), bien entendu, je lui confirme que j'ai pris des photos et que je ne lui donnerai pas mon téléphone, et je monte dans ma voiture. A la sortie du bâtiment, le monsieur en question ferme la porte en fer forgé, se place devant ma voiture et se met à hurler : vous ne sortirez pas... C'est alors qu'un deuxième monsieur, vêtu d'un pantalon bleu nuit et une chemise bleue viens vers moi: " Bonjour Madame, police, veuillez me montrer les photos que vous avez prises", ce dernier ayant été poli et courtois, je lui montre les photos, il atteste immédiatement que ces photos ne sont pas compromettantes pour la sécurité, c'est alors que surgit un autre monsieur costumé, un directeur semble-t-il, assez agressif hurlant que je n'ai pas le droit de prendre des photos, je hurle à ce moment là également lui précisant que je connais la loi, (entre temps les photos ont déjà été postées sur le mur de on a été embêté pour vous...) et que j'allais porter plainte contre l'employé qui m'a bloquée à la porte....ledit policier précise alors encore une fois que la sécurité de l'établissement n'est pas en jeu..., ledit directeur intimide ledit policier en lui précisant qu'il assume ses responsabilités s'il me laissait partir.... Ce dernier réclame ma carte d'identité ... J'exige alors une preuve qu'il est réellement policier... Il retourne à sa guérite et revient vêtu de sa veste de policier. Je lui remets de suite la carte d'identité et me parque sur le côté. Il appelle son supérieur et me demande d'attendre. 5,10,15,20mn...j'attends... Bref... Je réclame ma cin ou un papier attestant qu'elle m'a été retirée ... Rien... Finalement arrivent 3 messieurs en civil dans une voiture de police.... Je raconte de nouveau le scénario.... On tourne en rond, appels par talkie-walkies... Et on me demande de les suivre au poste de police... Ce que bien-sûr je refuse catégoriquement n'ayant pas enfreint la loi ou commis quelconques infractions... Puis je leur dis ok, si on retire également la cin de l'employé qui m'a agressé et tenté de me séquestrer ainsi que ledit directeur, avec les 12000 membres de on a été embêté pour vous qui nous rejoindront. D'autres appels... Et c'est finalement le chef de poste en personne qui se déplace.... Bref on aurait dit un grand terroriste la femme que je suis.... Oui la femme que je suis et mes semblables représentent un pilier solide pour notre pays et nous le rebâtiront.... Je l'ai hurlé haut et fort! A dire vrai les policiers étaient tous corrects et respectueux contrairement aux fonctionnaires du centre de tri.... Finalement le chef de police me demande d'effacer les photos de mon portable... et me précise en tête à tête qu'il a contacté le procureur de la république qui lui a confirmé que pour prendre des photos dans une enceinte publique il fallait une autorisation..... Je précise qu'il n'y a aucun panneau interdisant les photos comme dans les casernes ou musées ....et aucune loi en ma connaissance.... Bref je lui dis pas de problèmes... Mais les photos sont déjà sur le nuage électronique.... Le directeur en question qui était très irrespectueux a fini par céder précisant que j'aurais dû venir me plaindre aux responsables pour l'insalubrité...Et après près de 2 heures de temps au soleil, j'ai quitté ledit centre à 16:40 et récupéré ma cin .... Pour une amélioration des services.... 1:00 pour récupérer un colis et 1:40 passées à la porte de la sortie ....Pauvre Tunisie ... Au lieu de surveiller qui prend des photos ils auraient mieux fait de surveiller qui jette les papiers parterre !























Envoyé de mon iPhone

4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...
4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...
4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...
4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...
4 policiers et un chef de poste pour des photos au centre de tri de la poste à Charguia ...

Par Dr Emna Gouider Belhajali

2 Avril 2016

@copyright 2016 Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article