Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog des EMBÊTÉS

Kasserinois , réveillez-vous, il y a du pétrole à Sbeitla!

De Rome à Sbeilta, la différence n'est pas la vue mais la vision.

J'avais lancé un défi au lecteur, sur un jeu de plusieurs photos de lieux en Tunisie et dans le monde, de deviner quelle photo a été prise où. http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/2017/04/de-rome-a-sbeilta-de-huntington-wv-a-beni-mtir-et-de-historical-road-66-a-la-route-de-bouhertma.html. Aucun lecteur n'a pu deviner tant les ressemblances étaient importantes. 

A travers une nouvelle série d'articles, je suis certaine de pouvoir démontrer, preuves à l'appui, que le concept selon lequel nous sommes un pays "pauvre et sans ressources" est faux et archi-faux.  Démontrer que notre pays et ses hommes "dorment" sur une richesse immense à exploiter à très peu de frais.  Démontrer aussi que le brassage de fonds internationaux sans vision, sans connexion à la valorisation de l'existant est dérisoirement insuffisant alors que les opportunités de développement, sont énormes et n'attendent qu'un ajustement de la vision. 

Je voudrais vous parler de Rome et surtout de Sbeitla, source d'opulence négligée. 

Sur la route du retour des Braves de OAEEPV, après notre action pour l'école de Henchir Sahraoui (Foussana, Kasserine) nous décidons de nous arrêter au site antique de Sbeitla et d'y faire une visite citoyenne. Cela fait un moment que les Embêtés agissent pour la sauvegarde du patrimoine. (http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/nous-n-avons-pas-de-petrole.mais-nous-avons-des-monuments-par-pr-neziha-gouider-khouja.html et http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/2016/06/une-nuit-au-musee-du-bardo-par-monia-malleh-kchouk.html)

Depuis plus d'une année, nous interpellons les décideurs des Ministères du Tourisme et de la Culture et ceux de l'Agence et de l'Institut du Patrimoine, par nos articles et nos actions et pointons du doigt des manquements et des négligences (http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/2016/11/lettre-ouverte-des-embetes-a-monsieur-le-president-de-la-republique-arretons-de-pietiner-notre-patrimoine.html, http://www.nouvelle-culture-citoyenne.org/2016/04/l-appel-citoyen-du-15-avril-2016-tunisiens-levez-vous-pour-votre-pays-autorites-tunisiennes-appliquez-la-loi.html)

Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .
Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .

Le site antique de Sbeitla dans toute sa splendeur. Rien à envier au site antique de Rome .

Il y a du pétrole à Sbeitla! 

Pour quelqu'un comme moi, qui avoue, avec une honte rétrospective, avoir visité et admiré le site antique de Rome avant celui de Sbeitla, la découverte est de taille. A couper le souffle. 

Il pleuvait ce jour-là, un 9 avril, il faisait froid. Nous avons passé des heures à écouter le guide et n'avons ressenti que de l'émerveillement et de la fierté d'appartenir un peu à ce pan de l'histoire de notre pays. 

Et pourtant, nous finissons la visite inquiets et frustrés. La tête remplie de questions directement adressées à nos décideurs du Tourisme et de la Culture : 

  • Pourquoi n'y a-t-il pas de meilleure infrastructure touristique dans les environs du site comme on en voit autour du site antique de Rome? A part quelques gargottes et épiceries, d'allure très modeste voire anarchique, il n'y a RIEN. Combien coûterait l'aménagement de la zone environnant le site? Quelles décisions vous faut-il prendre pour imposer un style et une norme à cette zone et en faire une plateforme de services touristiques de haut niveau? 
     
  • Pourquoi n'y a-t-il pas de cahier des charges pour les nouvelles constructions visibles à partir du site ? Pourquoi laisse-t-on s'élever des immeubles en béton d'architecture très quelconque,  dans les parages du site? Quelle décision manque-t-il pour imposer des normes à toute personne construisant à portée de vue du site? 
     
  • Pourquoi les guides du site, de véritables encyclopédies ambulantes, des hommes charmants et très serviables, ne sont-ils pas mieux payés pour être mieux habillés et plus à l'image de la zone prestigieuse qu'ils nous présentent avec maestria et passion ?  Combien d'argent couterait un salaire correct et une  mise aux normes vestimentaires des personnes travaillant sur le site? 
     
  • Pourquoi n'y a-t-il pas une vraie politique de tourisme intérieur et extérieur à Sbeitla?

Cela constituerait une source d'argent incroyable pour la région entière. Ce site est une "mine d'or", un "puits de pétrole", condamnés par leurs propres propriétaires, nous les tunisiens et nos décideurs incapables de vision. Et qu'on ne nous parle pas de sécurité! Nos hommes de la garde nationale sont partout et en plusieurs visites à Kasserine et ses environs, jusqu'aux frontières, à aucun moment nous n'avons éprouvé un sentiment d'insécurité. 

En arrière plan du site antique, le béton. Les environs du site antique devraient respecter un cahier des charges.
En arrière plan du site antique, le béton. Les environs du site antique devraient respecter un cahier des charges.

En arrière plan du site antique, le béton. Les environs du site antique devraient respecter un cahier des charges.

Il y a du pétrole à Sbeitla mais il n'y a pas d'idées!

Nous décidons malgré l'amertume, d'aller acheter des livres sur Sbeitla, pensant benoîtement que nous aiderions à faire rentrer de l'argent dans les caisses du site et lui rendre un peu de ce que sa visite nous a donné. Nous traversons la rue en direction de la boutique et du musée. Une belle bâtisse. Déserte. Un comptoir. Quelques vitrines. Quelques livres poussiéreux. Un désastre après la grandeur de ce que nous venons de voir. 

Deux personnes alertées par le bruit que nous faisons arrivent. Un gardien et une dame, agent de nettoyage. Ils sont étonnés par nos questions insistantes: pourquoi est-ce fermé? Pourquoi ne peut-on pas acheter de livres? Ils finissent par répondre: c'est dimanche et les administrations sont fermées. Nous n'en revenons pas! Harcelés de questions, les agents finissent par avouer qu'il n'y a pas assez de personnel pour assurer des gardes et que nous n'avons qu'à nous adresser au Ministre de la Culture et au Directeur de l'Agence du patrimoine!!! 

C'est ce que nous faisons.

Les questions se bousculent, adressées directement aux décideurs concernés:

  • Pourquoi n'y a-t-il pas un agent de permanence pour la boutique et le musée?
     
  • Pourquoi cette aberration d'une boutique et d'un musée fermés un jour où les visiteurs sont plus nombreux que les jours ouvrables ?  Selon quelle logique ? Selon quel souci d'efficacité et de rentabilité?
     
  • Quel manque à gagner pour ce pays qui pleurniche après le manque de ressources et qui quémande de l'argent auprès des bailleurs de fonds étrangers?
Le musée et l'accueil du site de Sbeitla, fermé un dimanche et férié (9 avril 2017): inadmissible. Quelle que soit la raison.
Le musée et l'accueil du site de Sbeitla, fermé un dimanche et férié (9 avril 2017): inadmissible. Quelle que soit la raison.
Le musée et l'accueil du site de Sbeitla, fermé un dimanche et férié (9 avril 2017): inadmissible. Quelle que soit la raison.
Le musée et l'accueil du site de Sbeitla, fermé un dimanche et férié (9 avril 2017): inadmissible. Quelle que soit la raison.

Le musée et l'accueil du site de Sbeitla, fermé un dimanche et férié (9 avril 2017): inadmissible. Quelle que soit la raison.

Nous comptons préparer une simulation de l'investissement que coûterait la mise à niveau des environs du site antique pour une exploitation touristique (intérieure et extérieure ) de qualité. Et une simulation du retour sur investissement qu'une telle mise à niveau engendrerait pour le pays et la région de Kasserine. Nous voulons démontrer que notre pays est riche, ou en tout cas, pourrait l'être, avec une meilleure intelligence de la gestion de ses ressources réelles. 

Nous  lançons très sérieusement un appel à toute personne susceptible de nous y aider. 

Pr Neziha Gouider-Khouja, 14 mai 2017 

© Copyright Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien, mai 2017

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article